Défi Restaurant - Simon Restaurant
 :: Discussion :: L'antre des membres. :: Vos simstoires

missgabrielle

à poster le 500ème messages du forums
à poster le 2000ème messages du forums
Messages : 1137
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Voici Simon Restaurant



Et voici son restaurant




Un restaurant très familiale avec un petit logis à même le restaurant, pour la praticité, parce que Simon a tout misé sur son restaurant et rien sur sa maison, pour le moment.




Et voici son équipe, il a préféré ne s'entourer que de femmes...

Marie Leroy, la Chef.




Lucie Dumont, la Serveuse.




Amélie Fournier, l'hôtesse. Oui, elle a crût bon de venir déguisée pour son premier jour au travail.




Voici maintenant la toute première cliente. Simon s'est précipité pour l'accueillir.




Les clients entraient et personne ne jugeait bon de faire son boulot.




Mais attendez, c'était d'abord le travail de l'hôtesse, c'était elle la fautive. Quelques remontrances et elle plaça enfin tous ce beau monde. Un patron a droit à s'attendre un minimum de rendement, il n'allait pas la laisser lui faire mauvaise réputation dès le premier jour tout de même.

Il veillait sur l'affaire. Il était là pour être le patron, et il le serait.




Soyez les bienvenues, monsieur, madame, Gothik.




Simon se régalait de les voir tous manger dans son restaurant pour la première fois. Il tentait de déceler les premiers commentaires sur leur visage.




Des sims partèrent....




D'autres entrèrent...




Simon se présentant à chacun.




Et c'est ainsi qu'il clôt son premier service avec quelques profits. Ce n'était pas grand chose, bien sûr, mais c'était toujours ça.

missgabrielle

à poster le 500ème messages du forums
à poster le 2000ème messages du forums
Messages : 1137
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Le soir venu, Simon ordonna un second service.

Et ce soir, il comptait regarder son personnel par les yeux du client.

Apres quelques heures de sommeil, il enfila un joli costard puis demanda à être assigné à une table.




- Vous ne devriez pas être fier de diriger ce restaurant, Simon, le service est interminable, vous annulerez ma commande, on arrive même pas à avoir le regard d'un serveur, ici.




La carte ne m'inspire pas envie pensa Simon, le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'était pas de la haute gastronomie, mais il ne voulait pas que Marie se plante.




- Lucie, tu peux me dire si tu trouves ça normal que je m'assois à cette table dans les détritus des précédents clients?

- Non monsieur, c'est que vous ne m'avez pas laissé beaucoup de repos entre les deux services, il y a beaucoup de monde ce soir....

- Oui j'ai crût comprendre qu'il y avait beaucoup de monde quand je ne t'ai pas vue pendant plus d'une heure pour 2 tables. Ne te justifie pas et nettoie tu veux bien?

- Oui monsieur, désolée.




- Luciiiee. Tu crois que je peux manger aujourd'hui, bon sang!




Allez, on ferme tout.

- Monsieur, j'ai des clients qui viennent de demander une table.

- Je t'ai demandé ton avis, Amélie. ON FERME.




Et c'est terré dans son petit logis que Simon mangea ce soir-là.

missgabrielle

à poster le 500ème messages du forums
à poster le 2000ème messages du forums
Messages : 1137
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Simon était en colère, déçu que tout ne fonctionne pas facilement comme il le pensait. Le deuxième service avait été catastrophique et lui avait fait perdre des simflouz, au point qu'il se retrouvait maintenant dans le rouge.

Il avait besoin de se changer les idées, de penser à autre chose un moment. Il se mit à jouer sur son téléphone.



Il nettoya le restaurant pour donner une chance à sa serveuse.



Puis il appela tout le personnel.

- Amélie, je vous attends aujourd'hui pour deux heures.

- Monsieur, après le service d'hier, je ne croyais pas que vous alliez ouvrir aujourd'hui. Je pensais même que vous alliez fermé le restaurant à vrai dire.

- Amélie, je n'abandonnerai pas au premier obstacle, voyons, bien sûr que j'allais ouvrir aujourd'hui, je ne fermerai pas pour si peu.

- C'est que vous étiez tellement en colère.

- Je sais, j'ai un peu péter les plombs, mais j'ai réfléchi et je veux qu'on y arrive, j'ai besoin de vous.

- Je serai là, monsieur.

- Content de l'entendre, Amélie, à tout à l'heure.

- Bonjour Marie, j'aurais besoin de vous à deux heures cet après-midi.

- Je suis surprise de vous entendre ce matin, monsieur, je serai là.

- Merci, Marie, je vous attends.

- Lucie, je veux vous voir au restaurant pour deux heures.

- Après votre colère d'hier soir, je pensais que vous m'aviez renvoyé.

- Non, Lucie, vous avez encore un emploi.

- Oh, merci, monsieur. Je serai là, sans faute.



Simon décida de se rendre à l'aire de grill, tout près du restaurant, il souhaitait s'informer auprès des sims de ce que l'on pensait de son restaurant.

- Vous connaissez mon restaurant, le Simon Restaurant, juste derrière, vous en avez entendu parler?

- Oui, pour ce qu'on en dit.

- Dites-moi qu'en dit-on, qu'avez-vous entendu?

- Le service est très lent, quelque soit l'heure ou on s'y présente, à certaines heures il peut être interminable, les employés ne sont pas la crème vous savez, mais si au moins le patron leur offrait une formation, ce pourrait être moins pire, avec six places assises aussi, on ne peut pas s'attendre à grand chose. La rénovation n'est pas terminé, les planchers ne sont même pas posée, pas même de papier peint sur les murs, aucune décoration. Et le patron a piqué une colère terrible hier soir, mettant tout le monde à la porte. Voilà ce que l'on en dit, Simon.

- Mais c'est épouvantable, je vous remercie pour ces informations, mademoiselle. Je ferai en sorte que ça change.



- Nous fermerons tôt ce soir, un service de quelques heures, essayer de faire votre possible pour que ça se passe bien.

- Monsieur, il n'y a plus d'éclairage dans la cuisine, mais ou est passée la lampe?

- Je sais, Marie, tu devras cuisiner comme ça, pour quelques temps, les finances n'ont pas été très bonne hier, j'ai dû la vendre pour t'acheter quelques ingrédients pour débuter le service.



- S'il croit que c'est facile cuisiner sans rien n'y voir. Je suis dans le noir complet grrr...

- Marie, je t'entends marmonner, tu aurais voulu que je vendes celle de la salle à manger peut-être, et laisser nos pauvres clients dans le noir? Concentre toi et tu y arriveras, ce n'est que pour un ou deux services, si tout se passe bien.



Simon aidait Lucie à desservir, le service ne se passait pas trop mal.



Simon ferma tôt, comme il l'avait prévu, il voulait être certain qu'il ferait des bénéfices ce soir, de petits bénéfices, mais au moins, il en avait fait.



Il se coucha, pensant aux commentaires qu'on disait sur son restaurant dans la ville, il fallait qu'il améliore l'image du restaurant auprès de la communauté, mais pour ça, il lui fallait des simflouzs, et se résigner à passer encore quelques services dans la médiocrité. Il avait un but et il ne fallait pas qu'il perde de vue son objectif, voilà tout.


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1